Le Grand Conseil prend acte de la politique sanitaire

Gisèle OryLe Grand Conseil neuchâtelois a pris acte mercredi de la politique sanitaire du canton. La nouvelle cheffe de la Santé Gisèle Ory a présenté le 3e rapport d’information en dix ans.
 
Le texte fait le point sur les réformes engagées ces cinq dernières années par son prédécesseur Roland Debély. Pour la suite de ce dossier sensible, la ministre socialiste attend le programme de législature et la tenue des Etats généraux de la santé en automne avant de faire part de ses décisions.
 
Les députés ont aussi octroyé un crédit de 3 millions 500 mille francs pour divers travaux d’entretien courant dans plusieurs bâtiments cantonaux.
 
Le Grand Conseil a accepté à l’unanimité une motion interpartis demandant au gouvernement cantonal de combattre la révision de la loi fédérale sur l'assurance chômage. Le texte s'inspire de la motion populaire lancée par l’Association pour la défense des chômeurs.
 
Forte du soutien du Canton, l’ADC entend poursuivre son action. L’association annonce vouloir lancer un référendum si les Chambres fédérales acceptent la révision en cours d'examen.
 
Le Grand Conseil n’a pas jugé urgent d’étudier une interdiction du mazout de chauffage pour les nouveaux bâtiments dans le canton de Neuchâtel. Les députés débattront ultérieurement d'une motion populaire sur la question.
 
Enfin, les députés ont classé la motion demandant l’instauration d’une alerte enlèvement. Le conseiller d’Etat Jean Studer a assuré qu’un tel dispositif serait mis en place au plus tard au début de l’année prochaine. /gw
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.