La caisse de pension unique passe la rampe

Les employés de l’Etat seront logés à la même enseigne dès le premier janvier 2009. Le Grand Conseil neuchâtelois a accepté par 92 voix contre 6 le projet de loi sur la caisse de pension unique.

Les députés n’étaient pas entrés en matière au mois d’avril.

Pour réunir la majorité qualifiée du plénum, la commission chargée de revoir le dossier a dû faire des concessions. La gauche a fait un pas vers la droite en ce qui concerne les rentes. Elles ne seront plus assurées qu’à hauteur de 50% et pour autant que la santé financière de la nouvelle caisse le permette. Par contre, la droite a accepté la flexibilité de l’âge de la retraite entre 58 et 70 ans.

La primauté de prestations, combattue par la droite, restera en place pour une durée de trente ans. Le système sera ensuite abandonné au profit de la primauté des cotisations. Un délai qui doit permettre la recapitalisation de la caisse à un taux de couverture de 100%.

La recapitalisation sera assurée par une augmentation de la part de cotisation de l'employeur et dans une moindre mesure, des employés.
 
Le Syndicat des Services publics lancera un référendum contre ce projet de loi. /sm

 

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.