Energizer: il faut replacer le personnel en priorité

L’Etat de Neuchâtel et la Ville de La Chaux-de-Fonds travaillent main dans la main sur le dossier de la probable fermeture de l’usine Energizer.

Les entreprises de la région se sentent également concernées. Plusieurs d’entre elles ont fait part aux autorités de leur intérêt à engager un certain nombre d’employés de la fabrique de piles.

Pour rendre ces engagements possibles, la formation doit faire partie des priorités. Les employés doivent pouvoir acquérir de nouvelles connaissances pour être compétitifs sur le marché de l’emploi. Les centres de formation du canton vont proposer un grand nombre de places.

Dans le dossier des éventuelles mesures financières, le Conseil communal estime que les indemnités doivent être taxées comme n’importe quel revenu. Toutefois, l’exécutif souhaite qu’une solution soit trouvée pour une taxation progressive, afin d’éviter une surcharge fiscale pour les personnes touchées.

Unia a transmis des propositions pour l’amélioration du plan social dans un communiqué. Le syndicat ne s’investira pas plus dans les négociations. Il estime ne pas en avoir la légitimité, parce qu’il ne représente qu’une petite minorité du personnel d’Energizer.

Enfin, canton et commune s’active pour que le site de l’usine trouve rapidement un nouveau locataire. /mve

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.