La gauche neuchâteloise ne veut pas du paquet fiscal fédéral

La gauche neuchâteloise refuse la loi sur la réforme de l’imposition des entreprises.

Partis et syndicats ont dénoncé ce matin les conséquences néfastes qu’entraînerait l’acceptation par le peuple du projet soumis au vote le 24 février.

La gauche estime que la réduction de l’impôt sur les dividendes est un cadeau fiscal aux plus grands actionnaires du pays.

Dans le canton de Neuchâtel, 200 contribuables seulement seraient concernés par cette mesure. L’acceptation du paquet fiscal coûterait en outre 30 millions de francs au canton.

La gauche se dit prête à discuter de nouveaux allégements fiscaux pour les PME. Mais elle refuse que le travail soit toujours imposé à 100%, alors que les dividendes le seraient à 60% comme le demande la loi. /cr

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.