Rapport sur l’Observatoire cantonal

La commission parlementaire chargée d’examiner la gestion de l’ancien Observatoire cantonal de Neuchâtel vient de rendre public son rapport. Selon elle, des négligences et des maladresses ont été commises, mais il n’y a pas eu de malversations.

La justice devra également se prononcer. Le Conseil d’Etat a déposé une dénonciation pénale. Le Ministère public a ouvert une enquête préalable pour déterminer si certains dysfonctionnements peuvent constituer des infractions pénales et, si oui, qui en porte la responsabilité.

La commission parle de choc de styles entre la direction de Giovanni Busca et celle de son successeur Alain Maurissen, avec comme conséquence une dégradation de la situation financière.
L’atmosphère s’est également dégradée en raison de conflit de personnes et des incertitudes liées au transfert de 27 collaborateurs au CSEM et au nouveau Laboratoire Temps-Fréquence de l’Université de Neuchâtel. Opération qui est aujourd’hui concrétisée. /jj
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.