L’auteur du Cube se dévoile à Neuchâtel

Une boîte, une Kaaba, un carré noir sur fond blanc…
 
L’auteur de l’œuvre controversée du Millénaire de Neuchâtel a expliqué jeudi soir que son Cube pouvait être interprété de manières multiples. Gregor Schneider s’exprimait au Théâtre du Passage devant une cinquantaine de personnes.
 
Le Centre d’art Neuchâtel (CAN) a invité l’artiste allemand à venir s’adresser directement à la population pour tenter de calmer la polémique qui enfle depuis plusieurs mois autour de ce projet du Millénaire. Le CAN souhaite, dans le cadre d’une large exposition sur l’art abstrait, présenter pendant six semaines un énorme cube noir sur la place du Port.
 
 
Une opposition farouche
 
Ce cube est à l’origine de la démission de Daniel Burki, l’ancien président de l’association du Millénaire. Une pétition signée par plus de 3'000 personnes a également été déposée pour demander l’abandon de ce projet.
 
Certains estiment qu'un cube noir n'est pas approprié pour un anniversaire alors que d'autres craignent de heurter la communauté musulmane avec cette oeuvre qui ressemble à la Kaaba. Pourtant, les autorités de la Ville et de nombreuses personnalités du monde de l’art neuchâtelois se battent pour intégrer cette œuvre au sein des festivités.
 
Le CAN espère que la présence de l’artiste, jeudi à Neuchâtel, a permis à la population de mieux comprendre l’intérêt, la force et la beauté du Cube.
 
 
Reste à trouver le financement
 
Le Centre d’art n’a pas encore réussi à trouver suffisamment d’argent pour réaliser son projet Abstract Protest. Mais de grands sponsors potentiels devraient donner leur réponse la semaine prochaine. Le CAN a pour l’instant réuni environ 80'000 francs, il a jusqu’au 15 octobre pour réunir les 120'000 francs restants. /mvr
Partager
Link

Galerie photos liée

03.12.2011
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.