La Norvège sous le choc

La Norvège tremble après un vendredi noir. Le bilan des deux attaques perpétrées à Oslo et dans ses environs est passé samedi à au moins 91 morts. Des blessés se trouvent encore dans un état grave.
 
La police a également annoncé qu'elle a inculpé le suspect interpellé et qu'elle le tient pour responsable du double attentat. Retour sur les faits.
 
 
Deux attaques
 
Il est 15h30 vendredi quand le quartier des ministères se met à trembler dans la capitale norvégienne. Une bombe vient d’exploser. Elle fera 7 morts.
 
A peine quelques heures plus tard, c’est sur l'île d'Utoeya, non loin d’Oslo, que le drame se poursuit. Une fusillade se produit dans un rassemblement de la jeunesse travailliste. Elle cause la mort d’au moins 84 personnes au total.
 
 
Un suspect
 
Peu après, les forces de l’ordre arrêtent un homme vêtu d'un uniforme de police, soupçonné d’être le tireur. Elle découvre également des explosifs non utilisés. Nous avons trouvé des raisons de le tenir responsable des deux épisodes, a déclaré samedi un responsable de la police. Les enquêteurs n’excluent toutefois pas de nouvelles arrestations.
 
Selon une chaîne de télévision, le suspect serait proche des milieux d'extrême-droite. La police le décrit comme un fondamentaliste chrétien, hostile à l'Islam. Son mobile reste toutefois à éclaircir. /ats+iqu
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.