Plus d'un million de francs d'économie pour l'aide sociale

Le Conseil d’Etat neuchâtelois tire un bilan positif du Projet jeunes, qui a démarré en 2007 et dont l’objectif était la réinsertion de personnes de moins de 30 ans émergeant à l’aide sociale. La phase de projet de deux ans s’est achevée officiellement à fin 2009, même si certains placements se poursuivent encore actuellement.
 
Les résultats obtenus se situent en-dessous des objectifs très ambitieux fixés à l’origine, soit la réinsertion de 270 jeunes, mais ils sont toutefois très réjouissants, selon les conseillers d'Etat, Gisèle Ory et Philippe Gnaegi. Septante-huit jeunes ont trouvé un emploi et 40 autres ont pu commencer un apprentissage.
 
Des solutions transitoires ont été proposées aux personnes ne pouvant bénéficier ni d’un emploi, ni d’une place d’apprentissage. Cela représente une économie approximative de 1,6 million de francs pour l’aide sociale pour 2007 et 2008.
 
 
Aide de Berne jusqu'en 2012
 
A la suite de ces résultats encourageants, le Conseil d’Etat envisage d’intégrer les mesures développées pendant le Projet jeunes dans le cadre du case management formation professionnelle, un concept soutenu par l’Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie. L’aide financière de la Confédération permet le financement du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes de moins de 30 ans jusqu’en 2012.
 
Dès 2013, une réalimentation du fonds sera faite à raison d’un million de francs par année. Un soutien financier qui sera contrebalancé par les effets positifs sur le budget de l’aide sociale de la réinsertion des jeunes.
Le Conseil d’Etat présentera son rapport à l’appui d’un projet de loi portant modification de la loi sur le fonds pour l’insertion professionnelle des personnes de moins de 30 ans lors d’une session du Grand Conseil à l’automne. /mve
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.