Cormorans: Helvetia Nostra au Tribunal fédéral

Le bras de fer se poursuit entre les associations de protection de la nature et les cantons qui veulent réduire le nombre de cormorans dans la réserve du Fanel, sur la rive sud du lac de Neuchâtel.

L’effet suspensif a été partiellement levé mardi par le Tribunal administratif fédéral, qui autorise immédiatement Neuchâtel, Fribourg et Vaud à installer des clôtures dans la réserve.

De son côté, l’association Helvetia Nostra n’accepte pas la décision du TAF et recourt au Tribunal fédéral.
 
 
Neuchâtel veut agir vite
 
Le chef du département de la gestion du territoire du canton de Neuchâtel, Claude Nicati, est catégorique: il va encourager ses collègues vaudois et fribourgeois à agir rapidement.
 
La décision incidente du Tribunal administratif fédéral ne laisse que la possibilité de poser des clôtures sur les rives et d’enlever les résidus de nids de la saison précédente. Interdiction d’intervenir sur les œufs et les nids des cormorans. Mais pour Claude Nicati, c’est déjà un premier pas à franchir.
 
 
Urgence justifiée?
 
Helvetia Nostra, qui conteste toute action dans la réserve, recourt donc une fois de plus, au Tribunal fédéral cette fois-ci, pour réclamer le rétablissement de l’effet suspensif complet. L’association, filiale de la Fondation Franz Weber, ne comprend pas l’urgence demandée par les cantons pour un problème qui existe depuis plusieurs années. Elle accuse aussi le Tribunal administratif fédéral d’avoir violé le droit d’être entendu en levant partiellement l’effet suspensif.
 
C’est la course contre la montre. Le recours est parti jeudi. Helvetia Nostra espère que les autorités judiciaires fassent interrompre les travaux s’ils devaient commencer.
 
 
Et le fond?
 
Le Tribunal administratif doit encore se prononcer sur le fonds du recours d’Helvetia Nostra, qui conteste le feu vert donné le 25 mars par l’Office fédéral de l’environnement, sur demande des cantons. L’OFEV a autorisé les cantons à agir sur les œufs et les nids des cormorans, pour réduire leur nombre. Les pêcheurs se plaignent notamment des dégâts qu’ils causent à leurs filets. /fpa
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.