Des voix discordantes pour les zones bleues

Malgré le froid en ce samedi 22 janvier, quinze membres du Touring Club Suisse (TCS) et de l’Automobile Club de Suisse (ACS) se sont rassemblés sur la place Espacité, à La Chaux-de-Fonds.
 
Ils rejoignent la majorité législative et voteront oui à l'extension des zones bleues et l'instauration d'un macaron payant. Oui aussi au crédit de 490'000 francs pour modifier la signalisation liée à la modification de la loi sur le stationnement. Ils ne suivent pas leur base puisque l'ACS et le TCS sont à l'origine du référendum contre les arrêtés du conseil général. Les habitants de la cité horlogère voteront le 13 février. Le même jour, il y aura un autre objet, féréral cette fois: l'initiative pour la protection face à la violence des armes.
 
Améliorer le parcage en ville et la qualité de vie: les arguments en faveur du oui sont nombreux. Selon les membres dissidents du TCS et de l'ACS, les deux arrêtés soumis sont cohérents et s'intègrent à des projets plus vastes. Ils tissent un lien entre l'acceptation de ces deux objets et l'obtention du financement de la Confédération pour le Transrun et le contournement routier de la Chaux-de-Fonds et du Locle (H20).
 
Les deux clubs automobiles référendaires s'opposent surtout à l'instauration d'un macaron payant, annoncé à 80 francs pour les résidents. Ils voient en ce système une taxe supplémentaire inutile pour le contribuable chaux-de-fonnier. De plus, selon Gilles Graf, responsable de la commission de circulation de l'ACS, il n'y a aucun problème de parcage dans la cité horlogère. Il a également déclaré qu'il quitterait ses fonctions en cas de oui. /lsi
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.