L'espéranto candidat au Nobel de la paix

Deux parlementaires neuchâteloises soutiennent la candidature de l’Association universelle d’espéranto au Prix Nobel de la paix 2008.

Gisèle Ory, conseillère aux Etats, et Francine John, conseillère nationale, ont présenté cette candidature aujourd’hui à La Chaux-de-Fonds.
La Métropole horlogère abrite un centre important espérantiste. L’espéranto est une langue fabriquée à partir de plusieurs autres langues. C’est une langue apolitique qui favorise les contacts pacifiques.
Un millier de personnes en Suisse pratiquent l’espéranto et 5 millions dans le monde.
L’Association universelle d’espéranto pourrait recevoir un million de dollars si elle obtient le Nobel de la paix. /nr
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.