L'ancien policier chinois reste à Fontainemelon

L’ancien policier chinois qui dénonce un trafic d’organes dans son pays n’a pas pris l’avion pour l’Italie ce mardi.

Nijiati Abuduremyiu a fait recours auprès de la Cour européenne des droits de l’homme contre la décision de l’expulser. La procédure est en cours.

L’homme est réacheminé au centre d’accueil des requérants à Fontainemelon, en attendant de connaître son sort. Il a choisi de ne pas prendre un avion de ligne et de se faire escorter par deux policiers jusqu’à Rome, selon Serge Gamma, le responsable du Service des migrations du canton de Neuchâtel. Mais l’ancien policier pourrait devoir prendre un avion spécialement affrété à destination de l’Italie. /vco

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.