Des voix s’élèvent contre la nouvelle loi sur les EMS

La nouvelle loi sur les établissements médico-sociaux est inacceptable. C’est l’avis d’une partie des EMS privés du canton de Neuchâtel (dont la résidence Bellerive à Cortaillod). Ils ont présenté mardi leurs arguments contre cette réforme, qui sera examinée la semaine prochaine par le Grand Conseil.
 
La nouvelle loi a notamment pour objectif de fixer un prix de pension identique dans toutes les institutions et d’établir des contrats de prestation entre l’Etat et les EMS.
L’Association neuchâteloise des directeurs d’établissements médico-sociaux privés (Anedep) estime qu’un prix unique ne se justifie pas étant donné que les institutions proposent des prestations différentes. Elle dénonce également l’absence de financement pour la formation continue, et le fait que c’est l’Etat qui décide s’il accorde ou non un contrat de prestation.
 
L’Anedep a déjà annoncé son intention de lancer un référendum si le Grand Conseil accepte en l’état la nouvelle loi sur les EMS.
 
 
Importance d'une nouvelle loi
 
L'Anedep, malgré ses nombreuses critiques, reconnait qu'il est important d'avoir une nouvelle loi sur les EMS afin de pouvoir répondre aux nouveaux besoins des personnes âgées ces prochaines années.
 
L'Association neuchâteloise des établissements et maisons pour personnes âgées (institutions publiques) ainsi que l'Association neuchâteloise des institutions privées pour personnes âgées soutiennent l'idée d'une réforme de la loi sur les EMS, mais émettent également quelques réserves.
Les désaccords portent notamment sur la Convention collective de travail santé 21 et sur la crainte d'une diminution du personnel soignant. De plus, de nombreuses institutions privées se disent réticentes à signer un contrat de prestation avec l'Etat.
 
 
Réformer pour plus de transparence
 
Pour la conseillère d’Etat en charge de la santé, Gisèle Ory, la nouvelle loi est plus transparente car elle permet de fixer un prix identique pour une prestation identique. La ministre souligne l'importance de réformer le financement des EMS et d'élaborer des contrats de prestation entre l'Etat et les institutions. /mvr
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.