Les traces de dinosaures de Courtedoux à l’Unesco, c’est mal parti !

L’inscription des traces de dinosaures de Courtedoux à l'UNESCO a du plomb dans l’aile.
 
Il sera difficile de porter une candidature du Jura au patrimoine mondial. Cette déclaration, c’est celle de Markus Felber.
 
Ce géologue est le responsable du Monte San Giorgio, un site tessinois reconnu par l'UNESCO pour ses nombreux fossiles préhistoriques.
 
Markus Felber est aussi et surtout membre de la Commission suisse pour l'UNESCO. Dans une interview qu’il nous a accordée, le géologue voit mal que la Suisse puisse au niveau mondial  présenter une candidature pour le site du Jura.
 
Pas si unique au niveau mondial
 
Selon Markus Felber, il manque au site jurassien le caractère unique et universel pour prétendre à une inscription. Le géologue explique que lors de la préparation des dossiers du Monte San Giorgio et de la zone tectonique de Sardona, la Suisse s’est rendu compte des difficultés qu’il y avait pour prétendre à une reconnaissance de l'UNESCO.
 
Pour Markus Felber, l’inscription du Jura présenterait des problèmes au niveau des principes de rareté et d’unicité. Le géologue a toutefois déclaré qu’il soutiendrait une telle candidature. /fq
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.