Pas de patentes, mais des cours volontaires

Plus de patentes, mais une formation volontaire.

GastroNeuchâtel a présenté le tout premier cours de formation librement consentie qui porte sur les dégustations de vin. Il se déploie en deux parties. La première se tient sur un jour. Il s’agit d’un atelier d’association de vins et de mets. Le second niveau, sur trois jours, permet à l’étudiant de discerner les différents terroirs du monde.
 
Le premier cours a lieu le 4 mai, le second se déroule les 8 et 9 juin ainsi que le 15 juin. Ils sont ouverts aux professionnels et aux particuliers.
 
GastroNeuchâtel estime que la formation volontaire est beaucoup plus efficace que les patentes qui ne certifient pas qu’un cafetier est capable de tenir un commerce. L’association faîtière neuchâteloise préfère laisser le choix aux personnes de la branche de se former selon leurs intérêts. Une technique qui fonctionne déjà dans huit cantons alémaniques et qui est un succès.
 
Le 17 mai, le peuple neuchâtelois devra se prononcer sur la loi de la police du commerce et des établissements publics. Une loi qui mettra les patentes aux oubliettes…
 
Plus de renseignements sur ces cours ici./sm
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.