Philippe Gnaegi assouplit sa réforme

Le Canton de Neuchâtel assouplit sa réforme de l’enseignement et de la formation après l’école obligatoire. Le chef du département de l’éducation, Philippe Gnaegi, a tenu compte de certaines inquiétudes formulées par les associations de parents d’élèves.
 
Les conditions d’accès dans les filières à plein temps des domaines du commerce, de la santé et du social seront moins strictes que celles annoncées en juin.
 
L’assouplissement porte sur trois axes. Tout d’abord, un examen sera ouvert à tous les élèves de 9e année moderne pour leur permettre d’accéder aux différentes filières concernées du secondaire 2, même s’ils sont en situation d’échec. Ensuite, les élèves de la section préprofessionnelle qui ont obtenu l’accès bénéficieront d’un cours de rattrapage pour l’anglais. Enfin, les élèves de la section maturité auront accès à toutes les filières, sans condition autre que leur promotion.
 
Avec cette réforme, qui entre en vigueur dès la rentrée 2011, le Canton de Neuchâtel veut valoriser les filières professionnelles. Quatre cents nouvelles places d’apprentissage en dual vont être créées sur huit ans, en collaboration avec les milieux économiques.
 
Le Canton a prévu d’ouvrir des classes de préapprentissage si le nombre de places disponibles ne répond pas aux besoins. /fpa
Partager
Link

Galerie photos liée

27.03.2010
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.