La gauche durcit le ton

Ne plus parler des personnes mais remettre la politique au centre des débats. C’est l’objectif de la gauche neuchâteloise en vue du second tour de l'élection complémentaire au Conseil d'Etat.
 
Le candidat des Verts Patrick Erard s'est entouré mardi après-midi des trois chefs de parti qui le soutiennent: Fabien Fivaz pour les Verts, Baptiste Hurni pour le PS et Denis de la Reussille pour le POP.

Devant la presse, ils ont tenu à durcir le ton de la campagne en dressant le bilan politique du PLR de ces derniers mois au sein du gouvernement. Emploi, formation, cohésion sociale: la droite aurait mis le canton de Neuchâtel à genoux.

De son côté, le PLR dit ne pas vouloir jouer le jeu de la gauche en répondant aux coups. Le parti de Thierry Grosjean entend toutefois faire valoir ses arguments la semaine prochaine à l'occasion d'une conférence de presse. /gwe

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.