Eviter l'effet Metzler

Le Grand Conseil neuchâtelois a validé mardi sans opposition le projet de loi sur la prévoyance professionnelle en faveur des membres du Conseil d'Etat. Le but est d'éviter que de jeunes retraités de la vie politique touchent une rente à vie et pèsent trop lourd sur le budget de la collectivité.
 
Le nouveau régime de pension est fondé sur la durée du mandat au sein du gouvernement et sur l'âge du membre sortant. Les magistrats démissionnaires ou non réélus auront droit à une indemnité s'ils sont âgés de moins de 40 ans. Les ministres âgés entre 40 et 50 ans toucheront une retraite temporaire avec reprise de versement à partir de 62 ans. Enfin, les anciens magistrats âgés d'au moins 50 ans vont bénéficier du versement immédiat d'une rente viagère.
 
Les membres du Conseil d'Etat ne sont pas assujettis à la LPP. Ils cotisent à hauteur de 9% de leur traitement brut. Recettes inscrites dans le compte de fonctionnement de l'Etat.
 
Cette nouvelle loi institue le régime de pension le plus modeste de Suisse en la matière. /gwe
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.