Le pop dénonce l'opacité du financement des partis politiques

Le parti ouvrier et populaire neuchâtelois se profile, en vue des élections communales d’avril. Le pop a dénoncé aujourd’hui à La Chaux-de-Fonds, le manque de transparence du financement des partis politiques.

L’occasion pour le pop de rappeler que son secrétariat à La Chaux-de-Fonds aide notamment à remplir les déclarations d’impôts des citoyens. Cette permanence sociale est financée par les élus popistes qui reversent une partie de leurs revenus.
A droite, le parti libéral neuchâtelois indique que ses élus participent également au financement du parti, ainsi que des sociétés privées. De son côté, l'UDC est financée par des cotisants et des sponsors privés. L'UDC ne se dit pas favorable à légiférer sur une totale tranparence financière des partis, en raison de l'anonymat voulu par certains mécènes.
Dans le canton de Neuchâtel, les partis politiques doivent cependant, publier leurs comptes chaque année, pour toucher des indemnités au Grand Conseil. Les partis reçoivent 700 francs par élu, et 5'000 francs par année, pour le groupe politique. /nr

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.