Le Prix Nexans à un travail sur les polluants chlorés

La biodégradation des hydrocarbures chlorés. C’est le thème de l’étude honorée par le Prix Nexans 2009.

Gwenaël Imfeld a reçu la somme de 20'000 francs vendredi pour sa thèse de doctorat soutenue au Centre d’hydrogéologie de l’Université de Neuchâtel. Le jury a voulu récompenser l’originalité du travail et son caractère pluridisciplinaire.

Gwenaël Imfeld s’est intéressé aux sites pollués par des solvants chlorés. Il a imaginé une approche pour en réduire l’impact sur l’homme et l’environnement, en utilisant notamment des bactéries naturelles. Le jeune scientifique a mené sa recherche conjointement avec l’Université de Leipzig et de Neuchâtel.

Gwenaël Imfeld a reçu le Prix Nexans à l’occasion du septième Meeting suisse de géosciences à Neuchâtel. Ce prix a été créé pour commémorer le centenaire de la création, en 1879, de l’industrie des câbles électriques Nexans à Cortaillod. /mv

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.