Aide-soignant indélicat condamné

Trente-six mois de peine privative de liberté dont 18 fermes et 18 avec sursis pendant 5 ans. La cour du Tribunal correctionnel de Neuchâtel a condamné mercredi un aide-soignant neuchâtelois de 41 ans. L’accusé devra en outre suivre un traitement thérapeutique en milieu fermé.
 
Parmi les nombreux chefs d’accusation, l’homme a été reconnu coupable d’actes d’ordre sexuel sur des patientes se trouvant en salle de réveil, et donc incapables de résistance, à l’hôpital des Cadolles et de Pourtalès.
Parmi les autres infractions, la cour a retenu le vol, l’escroquerie, les incendies intentionnels, les dénonciations calomnieuses et les dommages à la propriété.
 
L’accusé, actuellement en établissement psychiatrique, a reconnu les faits. Son avocat demandait 18 mois de peine privative de liberté avec sursis, assortis de mesures thérapeutiques et du retrait de son droit d’exercer.
 
Le Tribunal a préféré suivre le Ministère public. Il lui a également retiré son droit d'exercer définitivement. /abou
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.