Ex-femme tuée: la défense parle de meurtre passionnel

Le médecin prévenu d’avoir tué son ex-femme en 2008 à La Chaux-de-Fonds aurait commis un meurtre passionnel. C’est en tout cas l’avis de l’avocat de la défense.
 
Dans sa plaidoirie de jeudi au Tribunal criminel de La Chaux-de-Fonds, il a déclaré qu’au moment des faits l’homme se trouvait dans une détresse psychologique énorme. Le soir du drame il aurait eu un coup de folie provoqué par une forte émotion, ce qui l’aurait conduit à tirer une balle dans la tête de son ex-épouse.
 
La défense réclame au maximum 5 ans de prison, car elle considère notamment que la prise d’anti-dépresseurs par le prévenu diminue sa responsabilité. Si cette peine était prononcée, cela signifierait que le médecin pourrait sortir de prison dans quelques semaines sous liberté conditionnelle, vu qu’il a déjà purgé les deux tiers de sa peine.
 
La plaidoirie de la défense a été qualifiée d’ahurissante et d’indécente par les avocats des plaignants et le Ministère public. Le procureur général avait requis mercredi une peine de 18 ans de prison pour un crime qu’il qualifiait d’assassinat.
 
Le verdict sera rendu jeudi en fin d’après-midi. /mvr
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.