Thierry Grosjean ou Patrick Erard ?

C’est la dernière ligne droite.
 
Dimanche, en début d’après-midi, on connaîtra le nom du successeur de Frédéric Hainard au Conseil d’Etat neuchâtelois. Le duel Grosjean-Erard s’annonce serré, avec un léger avantage au candidat libéral-radical.
 
Méfions-nous des mathématiques ! Avant le premier tour, tout le monde voyait le cumul des votes de gauche amener Patrick Erard aux portes du Gouvernement. D’aucuns l’imaginaient même obtenir la majorité absolue. Et bien non. C’est raté. Thierry Grosjean, le candidat surprise du PLR, est arrivé en tête avec 209 voix de plus que le Vert.
 
Balle au centre, comme dirait Patrick Erard. C’est un autre match qui commence. Les cartes ont été redistribuées : de huit candidats, ils ne sont plus que deux. La majorité relative sera suffisante dimanche pour accéder au Conseil d’Etat.
 
 
Les chiffres pour Grosjean
 
Cette fois, on peut dire que les mathématiques parlent en faveur de Thierrry Grosjean. Pour deux raisons. La première, logiquement, c’est parce que le libéral-radical a obtenu plus de voix que Patrick Erard au premier tour. Et la seconde - surtout - c’est parce que le report des suffrages du PBD et du PDC va lui amener quelques précieux pourcents de plus. Si les électeurs de ces deux partis suivent les recommandations de leurs dirigeants, cela représente plus de 8% de votes récupérés par le candidat libéral-radical.
 
Alors comment, dans un tel contexte, Patrick Erard peut-il encore y croire ? Et bien c’est tout simple et compliqué à la fois.  Son salut réside dans la mobilisation de la gauche, dans les villes. Au premier tour, le Vert a obtenu plus de la moitié de ses voix uniquement à Neuchâtel, à La Chaux-de-Fonds et au Locle, contre à peine un tiers à Thierry Grosjean. Soit près de 3500 suffrages de plus.
 
 
Quelle participation ?
 
Il n’y a pas de raisons que la tendance s’inverse dans des fiefs bien implantés à gauche. L’écart devrait au contraire augmenter. Mais à une seule condition. Et elle reste très aléatoire. Il faut que les électeurs se déplacent beaucoup plus nombreux que le 31 octobre.
 
Le taux de participation se montait à environ 30% vendredi à la mi-journée. C’est un peu plus qu’au premier tour, deux jours avant le scrutin. On se souvient que le 31 octobre, le taux avait atteint un record négatif, avec seulement 32%.
 
RTN sera en direct du château de Neuchâtel, dimanche dès midi. Les résultats définitifs devraient tomber déjà vers 13 heures. /fpa
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.