Plan d’action du CNP

Un an et demi après sa naissance, le Centre neuchâtelois de psychiatrie poursuit sa réorganisation, sur demande du Conseil d’Etat. Son Conseil d’administration vient d’élaborer un plan d’action pour les années 2010-2012. Il sera soumis au Grand Conseil à la fin du mois de septembre.

Le CNP a deux principaux objectifs: réduire d’un tiers son nombre de lits, et en conserver ainsi une centaine.

L’institution veut en outre développer des structures ambulatoires. Plusieurs options ont été définies: ouvrir un centre hospitalier de jour sur le site loclois d’Hôpital neuchâtelois et créer un centre d’urgences psychiatriques à Pourtalès.

Perreux perdra ses missions hospitalières pour se concentrer sur l’hébergement psychogériatrique et les foyers. Au profit de Préfargier, qui se verra attribuer toute la psychiatrie hospitalière.

Les unités de soins seront organisées en trois secteurs: enfants et adolescents, adultes et gériatrie. Les unités adultes seront elles-mêmes divisées en trois secteurs: pathologies légales, pathologies addictives et pathologies générales.

Enfin, le CNP demande l’autorisation d’abandonner ses missions pour l’hôpital de La Rochelle, dont les prestations ne seront plus prises en charge par les assurances maladies dès 2011.

Cette réorganisation est déjà en marche. Elle n’entraînera pas de licenciements, selon la direction du CNP.

Un second rapport portant sur les structures intermédiaires, les ateliers et les structures d’hébergement sera élaboré ultérieurement. /abo

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.