Valérie Garbani condamnée

Valérie Garbani condamnée mardi par le Tribunal de police de Neuchâtel.

L’ancienne conseillère communale socialiste de la Ville de Neuchâtel a été reconnue coupable d’injures, comportement agressif envers les fonctionnaires et ivresse publique.

Valérie Garbani est condamnée à soixante heures de travaux d’intérêt général sans sursis, ainsi qu’à 100 francs d’amende, 1'200 francs de frais de justice et 300 francs d’indemnités pour l’un des plaignants.

La Cour s’est montrée plus clémente que le Ministère public qui demandait 240 heures de travaux d’intérêt général. Elle estime en outre qu'il n'y a pas lieu de prononcer la révocation du sursis d'une peine prononcée le 1er juillet 2008 par le Ministère public.

Valérie Garbani n’était pas présente mardi matin lors de la lecture du jugement. Elle a fait savoir par le biais de son avocat qu’elle acceptait la peine et qu’elle ne ferait pas recours.

Le 14 mars dernier, l’élue socialiste avait été au cœur d’un scandale dans une discothèque de Neuchâtel. /abou

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.