L'école prête à faire face à la violence de ses jeunes

La violence scolaire n’est pas seulement présente dans la cour d’école. Un jeune de 15 ans en camp vert s’est fait brûler la jambe au deuxième degré par l'un de ses camarades alors qu’il dormait, selon Le Matin.
 
Les écoles, inquiètes par les actes de ce genre, ne restent pas inactives. Elles utilisent des mesures préventives et des sanctions allant jusqu’aux travaux d’utilité publique. L'élève qui a brûlé son camarade a écopé de trois jours.
 
Il existe aussi une charte et un protocole pour s'occuper des situations d’urgence. Le Service de l’enseignement obligatoire travaille main dans la main avec le Ministère public, l’autorité tutélaire et le chef de la Sureté pour trouver des solutions dans ce domaine. /ae
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.