Ex-femme tuée: le Ministère public requiert 18 ans

Dix-huit ans de prison: c’est la peine que réclame le Ministère public du canton de Neuchâtel à l'encontre du médecin qui aurait tué son ex-femme d'une balle dans la tête en janvier 2008 à La Chaux-de-Fonds.
 
Le procureur estime que le prévenu a commis un assassinat, car il a agi par égoïsme et avec un mépris des autres. Il considère en revanche que le médecin n’avait pas clairement l’intention de tuer ses filles, malgré le fait qu'il avait en sa possession trois seringues d'un produit mortel.
 
Les avocats de la famille estiment aussi qu'il s'agit d'un assassinat. Ils ont déploré le tort causé aux deux enfants, présents sur le lieu du crime. L'avocat des fillettes a dévoilé qu'après avoir discuté avec elles, il avait appris que l'aînée avait vu de ses propres yeux son père tirer sur sa mère.
 
L'avocat du prévenu, quant à lui, a demandé une expertise psycho-pharmacologique supplémentaire. Il souhaitait vérifier si les anti-dépresseurs pris par le médecin auraient pu le rendre agressif. La requête a été refusée par les juges, qui l'estimaient inutile.
 
L’audience du Tribunal criminel de La Chaux-de-Fonds se poursuit jeudi avec la plaidoirie de la défense. /mvr
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.