Randin sort du bois

Le Conseil d’Etat neuchâtelois décide de muscler sa gestion financière et de venir en aide aux cadres haut placés dans l’administration.
 
 
L'administration cantonale recrute
 
La fonction financière des départements et la comptabilité analytique vont être renforcées. Ce sont cinq contrôleurs-analystes, un par département, qui seront engagés, explique le chef du Département de la justice, de la sécurité et des finances Jean Studer, ainsi que trois nouveaux collaborateurs au sein du pilotage de la comptabilité analytique. Le recrutement est en cours.  
 
D’autre part, les hauts cadres de l’administration, fortement sollicités durant ces derniers mois selon les termes d’un communiqué de presse, bénéficieront d’un programme d’aide à la conduite et au changement
 
 
Une nouvelle planification financière
 
La raison de ces mesures: l’Etat de Neuchâtel doit poursuivre sa réforme structurelle et diminuer ses dépenses s’il veut atteindre l’équilibre budgétaire à l'horizon 2015-2016. La nouvelle planification financière prévoit une progression des charges de 0,7% entre 2012 et 2014, tandis que les revenus augmenteraient de 1,2%.
 
Le Gouvernement précise que si toute une série de micro-mesures d'économie seront nécessaires, il ne touchera ni aux grands projets du canton, ni à la réforme de la fiscalité neuchâteloise, qui prévoit des allégements en faveur des classes moyennes et des familles.
 
 
Les structures paraétatiques coûtent trop cher
 
Le Conseil d’Etat soumettra prochainement un rapport au Grand Conseil, dans le but d’améliorer l’efficacité des structures paraétatiques, qui représentent plus de la moitié des charges de l’Etat.
 
L'ensemble de ces mesures porte la patte du délégué du Conseil d’Etat, Francis Randin, entré en fonction le 1er mai. /comm-vco
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.