Il faut baisser la fiscalité selon le Crédit Suisse

Le canton de Neuchâtel peut mieux faire en matière d’attractivité économique, à commencer par la baisse de la fiscalité des personnes physiques et morales. C’est une étude du Crédit Suisse qui l'affirme.
 
Le document a été présenté ce mercredi à la presse par Sara Carnazzi, la responsable adjointe de la recherche économique pour la deuxième banque du pays. L'étude détaille les forces et les faiblesses du tissu économique de la région par rapport aux autres cantons suisses.
 
Le constat est sans appel selon les auteurs du texte: les contribuables neuchâtelois paient trop d’impôts. De plus, le tissu économique horloger est trop sensible aux mouvements de la conjoncture. L’industrie de la région doit continuer de diversifier ses activités autour de la recherche de pointe. Enfin, l’accès aux grands centres économiques à partir de l'arrière-pays neuchâtelois est jugé problématique.
 
Les données récoltées au sujet des transports, de la démographie ou du marché immobilier démontrent aussi que le littoral et le reste du canton ne sont pas logés à la même enseigne. Le dynamisme économique est généralement plus marqué dans le bas du canton.
 
Mais si la région est souvent en queue de peloton en matière d’attractivité, un indice met du baume au cœur : le revenu disponible par habitant (après paiement des impôts et des frais fixes comme le loyer) est à peine plus bas que la moyenne nationale. 
 
Les décideurs économiques et politiques du canton de Neuchâtel prendront connaissance de l'étude ce mercredi lors d’une soirée au Club 44 de La Chaux-de-Fonds. /gwe
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.