L'Ancienne poste du Locle doit vivre

L’Ancienne poste doit vivre. C’est en tout cas la volonté du Conseil communal du Locle. Il a présenté mercredi le rapport qu’il proposera au Conseil général le 25 juin.

Selon l’exécutif loclois, l’Ancienne poste représente un haut lieu de la culture, sans parler de son importance historique et architecturale pour les candidatures des deux Villes du haut, au patrimoine mondial de l’Unesco.

En réponse à une motion libérale déposée en 1998, le Conseil communal propose donc, sur la base d’une étude, d’assainir le bâtiment et non de le démolir. Coût des opérations: 3,5 millions de francs, dont 1,4 millions pris en charge via diverses subventions.

Si ce scénario est accepté, une fois les travaux terminés, l’Ancienne poste sera cédée à la Fondation René Felber, qui en fera une Maison de la culture.

Actuellement, le bâtiment est déjà occupé pour des activités culturelles.
 
Outre ce dossier, le Conseil communal informera le législatif de la suppression du Corps de police de la Ville et de l'attribution des nouvelles tâches à la Police neuchâteloise. /abou
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.