Oui à un soutien à la jeunesse

Le Canton de Neuchâtel fait un effort pour la jeunesse. Il se dotera notamment d’un délégué à la jeunesse. Le Grand Conseil a approuvé mardi après-midi un projet de loi qui soutient les activités extrascolaires.
 
En 1995, le Parlement cantonal avait accepté d’étudier la création d’une loi encourageant les activités extra scolaires pour les jeunes. Dix ans plus tard, devant l’immobilité de l’Etat, la députée popiste Laurence Boegli a déposé un projet de loi. Il s’inspire des cantons de Vaud et du Valais.
 
Ce projet prévoit la création d’un poste de délégué à la jeunesse. Il demande que l’Etat mette sur pied des programmes de prévention pour aider la jeunesse à faire face à certaines situations critiques. Enfin, une commission des jeunes sera créée.

La droite a majoritairement combattu le projet, estimant que les communes remplissaient déjà ces tâches. Un amendement socialiste a été accepté: il prévoit la création d’un prix pour la jeunesse afin de mettre en valeur des projets et des initiatives.

Deux autres amendements ont été rejetés. L’un d’eux, du groupe libéral-radical, demandait que l’article prévoyant la création d’un poste de délégué à la jeunesse soit supprimé.

La loi coûtera environ 170'000 francs par année au canton. /abou

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.