L’Hôpital neuchâtelois donne des chiffres

 L’Hôpital neuchâtelois a investi près de 40 millions de francs lors de ces quatre dernières années, dont 18 millions pour le site de La Chaux-de-Fonds et près de 14 millions pour l’hôpital Pourtalès à Neuchâtel (la moitié pour l’accueil du centre mère-enfant).
 
L’institution a dévoilé ces chiffres pour répondre aux accusations de démantèlement du site du Haut par le Groupe de travail interpartis de La Chaux-de-Fonds ainsi que par plusieurs députés chaux-de-fonniers au Grand Conseil.
 
 
Les investissements devraient augmenter
 
Les dirigeants de l’Hne assurent que l’assainissement de l’hôpital chaux-de-fonnier constitue leur priorité. Ils ajoutent que les 15 millions budgétés au total en 2011 ne devraient pas être rabotés, malgré les 5 millions que le Conseil d’Etat a demandé à l’institution d’économiser sur le budget global de l’année en cours.
 
Les investissements pour les quatre prochaines années devraient atteindre entre 40 et 60 millions de francs, selon le président de l’Hôpital neuchâtelois Laurent Christe (à gauche).
 
 
D'importants travaux planifiés à La Chaux-de-Fonds
 
Avant même la répartition des missions des différents sites de l’Hne, les dirigeants ont dévoilé le calendrier des principaux chantiers à venir. La dernière étape du déménagement du centre mère-enfant sera achevée début 2012. La construction des trois salles d’opération modulaires à La Chaux-de-Fonds débutera en juin de l’année prochaine et elles seront mises en service en mars 2013. La rénovation des unités de soins sur le site du Haut ne commencera pas avant juillet 2013 (l'appel d'offres sera lancé en fin d'année prochaine).
 
 
Hne fait face aux pressions et à la concurrence
 
Présidente du Conseil d'administration de l'Hôpital neuchâtelois, Claudia Moreno, a avoué qu'il est difficile de ne pas être perméable à ce qui se dit à l'extérieur, faisant allusion aux pressions politiques exercées sur le conseil d'administration d'Hne. Mais elle ajoute que les dirigeants obéissent à leurs propres critères, fondés sur la loi (le respect de la LAMal), les besoins de l'ensemble de la population neuchâteloise et l'évolution des maladies.
 
Il est primordial selon elle d'améliorer la prise en charge des patients et les infrastructures, afin que l'Hôpital neuchâtelois soit attractif aux yeux des patients, qui dès l'année prochaine pourront choisir d'aller se faire soigner dans d'autres cantons. /ats-vco
Partager
Link

Galerie photos liée

18.03.2016
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.