La facture enfle pour la démolition du Collège de la Maladière

La déconstruction du Collège de la Maladière, à Neuchâtel, coûte plus cher que prévu. Le crédit de 450 000 francs voté en juin 2009 ne suffit pas pour l’opération de démolition du bâtiment, qui va être remplacé par Microcity. Le Conseil général doit se prononcer lundi 22 novembre sur un crédit complémentaire de 250 000 francs.
 
Dans son rapport, le Conseil communal de Neuchâtel explique que les besoins principaux n’étaient pas prévisibles au printemps 2009. Ils sont apparus après des études supplémentaires.
 
 
Amiante et plomb
 
On a notamment décelé la présence d’amiante et de teneurs trop élevées de plomb dans la peinture, ce qui rend nécessaire un travail de dépollution.
 
Le détournement du chauffage à distance, par ailleurs, sera pris en partie en charge par la Ville, ce qui n’était pas prévu au départ.
 
La remise en valeur de certains éléments dans le futur parc public Microcity va aussi engendrer des coûts supplémentaires: il s’agit des marches d’escaliers et des faïences, sur la façade sud de l’ancien collège, qui seront réutilisées.
 
Enfin, il est prévu une publication sur l’historique du collège, dont le coût n’a pas encore été défini. Mais un montant est d’ores et déjà inscrit dans le crédit complémentaire qui sera demandé lundi.
 
 
D'ici la fin de l'année
 
La commission financière a donné son accord à ce crédit complémentaire de 250 000 francs, par neuf voix et deux abstentions.
 
La déconstruction et la dépollution de l’ancien collège de la Maladière sont en cours. Les travaux devraient être terminés à la fin de l’année.
 
Quant aux travaux de Microcity, ils doivent commencer le 15 janvier. La mise à l’enquête du permis de construire se termine le 29 novembre. /fpa
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.