Ascenseur du Locle: le Conseil général presse le bouton

Attendu depuis 20 ans, l’ascenseur entre la gare et le centre-ville du Locle deviendra bientôt réalité.

Le Conseil général de la Mère commune a accepté lundi soir un crédit de 2,1 millions de francs nécessaire à la construction de l'ouvrage. Si tout se déroule comme prévu, l’ascenseur sera mis en service en novembre 2012.  

L’opération coûtera 1 million et demi de francs aux Loclois, après déduction des subventions fédérale et cantonale.

Le rapport du Conseil communal, bien que critiqué pour ses zones d’ombres, a finalement passé la rampe à l’unanimité. Les autorités espèrent ainsi redonner vie au secteur de la gare en facilitant son accès.

Le Conseil général du Locle a aussi accepté, mais sans l’appui de la droite, de baptiser officiellement la place dite Bournot-Andrié, référence aux rues qui l’entourent. Elle portera désormais le nom d’un anarchiste loclois, James Guillaume (1844-1916).
 
Le législatif loclois a aussi appris que le Chemin des rencontres, qui doit relier Le Locle au Crêt-du-Locle, ne sera pas aménagé comme prévu en 2011, mais peut-être ultérieurement. L'évaluation du coût de construction, menée par le Service cantonal des ponts et chaussées, a pris l'ascenseur, pour atteindre plus de 7 millions de francs. /vco
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.