Le CNP avant la révolution

Le Centre neuchâtelois de psychiatrie vit depuis une année et il est déjà sur le point de faire sa révolution.

La clinique de La Rochelle à Vaumarcus pourrait disparaître à la fin de l’année. Les assureurs ne la financeront plus en 2011. Soit le CNP lui trouve une mission extrahospitalière, soit il ferme le site.

Le mouvement de fond de la psychiatrie neuchâteloise s’oriente vers le développement de l’activité ambulatoire. Le secteur hospitalier sera à terme concentré sur le seul site de Préfargier et une cinquantaine de lits seront supprimés. Il en restera une centaine.

Le CNP réunit plus de 800 collaborateurs. Cent à cent cinquante d’entre eux seront concernés par les restructurations. Les dirigeants de l’institution souhaitent associer un maximum leurs subordonnés au processus et éviter d'autre part les licenciements.
 
Deux déménagements devraient avoir lieu d’ici la fin de l’année, qui aboutiront à la création de deux pôles de compétence: la psychiatrie de l’âge avancé à Perreux; la psychiatrie adultes à Préfargier. /vco
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.