L'administration neuchâteloise mal notée

L’administration cantonale neuchâteloise (du moins une partie) est la moins efficace de Suisse romande, si l’on en croit l’enquête menée par les Chambres de commerce de Suisse latine. C’est la troisième fois d'affilée, après 2007 et 2009, que Neuchâtel ferme la marche.
 
Ce classement tient compte de quatre secteurs: l’administration fiscale, la formation professionnelle, la protection de l’environnement et l’aménagement du territoire.
 
Fribourg possède l’administration la plus compétitive et le Tessin, qui apparaît pour la première fois dans ce classement, occupe le deuxième rang.
 
L’enquête montre que les procédures, l’orientation client et le coût des émoluments restent des causes d’insatisfaction auprès des entreprises. Elles sont 726 de Suisse latine à avoir été sondées.
 
Directeur de la Chambre neuchâteloise du commerce et de l’industrie, Pierre Hiltpold pointe en particulier le Département de l'économie (DEC): selon le sondage réalisé par l’institut MIS Trend, 75% des entreprises interrogées se déclarent insatisfaites du Service cantonal neuchâtelois de la surveillance des fondations.
 
Quant à la promotion économique neuchâteloise, elle n’apparaît pas très utile pour les entreprises locales à la moitié des sondés, rapporte Pierre Hiltpold. Ce dernier note en revanche que le Département de l'économie a bien épaulé les entreprises durant la crise. /comm-vco
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.