Pas de perturbateurs endocriniens dans l’eau du canton

Des traces de bisphénol-A dans l’eau potable du canton de Neuchâtel.

Le Service de la consommation et des affaires vétérinaires vient d’analyser quatorze ressources du canton. Le bisphénol-A, composant de base de matières plastiques, a été observé dans 6 ressources mais dans des proportions en deçà de la valeur limite tolérée par l’Office fédéral de la santé publique. Six hormones et leurs dérivés ont également été mesurés. Aucun des six produits n’a été détecté.

Malgré la présence de bisphénol-A, l’eau potable distribuée dans le canton ne présente aucun risque du point de vue endocrinien.

Certains solvants, pesticides, retardateurs de flamme, composants de plastiques ou ingrédients de cosmétiques, ainsi que les hormones elles-mêmes, peuvent agir comme perturbateurs endocriniens. /sma

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.