Une femme à la tête du Service pénitenciaire

Une nouvelle cheffe au Service pénitentiaire du canton de Neuchâtel.

Valérie Gianoli reprend le flambeau à partir du 1er février. Elle succède à Benjamin Brägger, qui a choisi de réorienter sa carrière professionnelle après avoir occupé cette fonction durant près de six ans.

Valérie Gianoli est actuellement cheffe du Service de probation, entité également rattachée au Département de la justice, de la sécurité et des finances. Elle collabore depuis de nombreuses années déjà avec les différentes entités du Service pénitentiaire, qui regroupe une centaine de collaborateurs.

Domiciliée à Saint-Imier, âgée de 44 ans, mariée, mère de trois enfants, elle est titulaire d'un baccalauréat du gymnase de La Chaux-de-Fonds, d'un diplôme en éducation sociale HES et d'un certificat en management public. /sma

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.