Où va la HES-SO?

Les fronts semblent figés dans les hautes sphères de la HES-SO.

Les directeurs cantonaux romands de l’éducation ont écrit une lettre à la ministre de l’économie Doris Leuthard. Ils réagissent au rapport d’experts internationaux publié fin août. Ce rapport affirme que les luttes de pouvoir minent la direction de l’institution. Le texte recommande aux cantons de se limiter à la haute surveillance de l’établissement.

Réponse des cantons, qui financent 70% de la HES-SO: ils souhaitent décider de la stratégie, des grands axes et de la ligne de conduite de l’établissement, qui doit selon eux rester proche des milieux industriels. Charge ensuite au rectorat d’exécuter les décisions.

La réponse de Doris Leuthard est attendue avant la fin de l’année.

Le conseiller d’Etat neuchâtelois Philippe Gnaegi assure d’autre part que les cantons font preuve d’unité. Un article paru ce mardi dans 24 Heures et La Tribune de Genève laisse entendre que Vaud et Fribourg tirent les ficelles, au détriment des cantons périphériques. /vco

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.