Solar Impulse fait demi-tour

L’avion solaire de Bertrand Piccard et André Borschberg n’a pas réussi à gagner Paris. Solar Impulse tentait de réaliser samedi soir le trajet Bruxelles – Paris Le Bourget. André Borschberg a été contraint de rebrousser chemin à mi-parcours et de se reposer à Bruxelles, d’où il avait décollé.
 
Les raisons de son retour sont essentiellement liées aux conditions météorologiques. En raison de la pluie et du vent qui soufflait sur Bruxelles pendant l’après-midi, Solar Impulse n’a pu décoller qu’à 18h36. Il n’a donc pas bénéficié de suffisamment de soleil pour recharger ses batteries après le décollage.
 
La couverture nuageuse, supérieure aux estimations, a péjoré cette situation, de même que le vent de face et les courants descendants qu’André Borschberg a rencontré sous les cumulus. Contraint de voler plus bas que prévu, le prototype a déchargé ses batteries trop rapidement et aurait risqué de tomber en panne avant d’arriver à Paris.
 
L'avion solaire suisse a également rencontré des problèmes techniques en vol. /comm-aes
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.