Stop à la fusion entre les TN et les TRN

La fusion entre les Transports publics du Littoral neuchâtelois et les Transports régionaux neuchâtelois a du plomb dans l’aile.

Le conseil d’administration des TN a refusé mercredi soir d’entrer en matière sur la nomination du nouveau directeur général et sur la composition du futur conseil d’administration.

Le fond du litige est à rechercher avant tout dans la non-nomination de Jean-Michel Germanier à la tête de la nouvelle société.
 
 
Donnant-donnant
 
Les TN ont accepté que le siège de la nouvelle société soit basé à La Chaux-de-Fonds. Mais en contrepartie, le directeur de la compagnie de Neuchâtel, Jean-Michel Germanier, devait prendre la tête de la nouvelle société.

Or, le comité de sélection, composé en majorité de personnes issues des TRN, à La Chaux-de-Fonds, a choisi un candidat de l’extérieur du canton.

C’est sous l’impulsion du conseiller d’Etat Claude Nicati, président du comité de pilotage de la fusion, qu’un appel d’offres a été lancé. On a eu recours un institut spécialisé. Coût de l’opération: 60 000 francs !

Selon le chef de la gestion du territoire, qui est aussi membre du conseil d’administration des TN, il fallait ratisser plus large que dans le sérail pour la direction de ce qui va devenir une importante société.
 
 
Nicati isolé
 
Les TN ont dit stop. Le conseil d’administration a clairement refusé que Jean-Michel Germanier soit écarté sur des bases aléatoires. Ils constatent notamment que le directeur des TRN, Jean-Michel Von Kaenel, figure dans le comité de sélection.
Toutes les communes représentées ont dit non. Au vote, seuls Claude Nicati est ses deux acolytes de l’Etat ont approuvé la nomination du nouveau directeur, qui vient d’Yverdon.
 
 
Dossier trop politisé
 
Par ailleurs, les TN dénoncent aussi la composition du futur conseil d’administration, dans lequel est pressenti l’actuel directeur des TRN, entouré de personnes issues du monde économique.

Bref, le dossier a été trop politisé. C’est le coup d’arrêt à la fusion, qui devait être effective au premier janvier 2012. Les TN veulent Jean-Michel Germanier comme futur directeur. C’est ça ou le statu quo.

Une guéguerre de plus entre le Haut et le Bas. /fpa

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.