Neuchâtel souffre plus que les autres de la crise

Quand l’économie mondiale va mal, Neuchâtel souffre plus que les autres…

C’est le constat du professeur Claude Jeanrenaud dans le dernier test conjoncturel publié par l’Office cantonal de la statistique, un test qui anticipe le 2e trimestre 2009. Il n’y a pas de signe d’amélioration.

Le canton de Neuchâtel dépend fortement de la demande étrangère: ses exportations atteignent près de 50'000 francs par habitant, contre seulement 27'000 en moyenne pour la Suisse.

Fort de ce constat, le professeur Jeanrenaud évoque un renversement de tendance brutal à partir de décembre. Au 4e trimestre 2008, les exportations étaient encore supérieures de 1,3% à celles de la même période en 2007.

La demande étrangère a suivi ce mouvement négatif en début d’année. Au mois de mars, les exportations neuchâteloises ont diminué de 31% par rapport à mars 2008. En comparaison, au niveau national, cette baisse se chiffre à seulement 8%.

 
Trop de personnel
 
L’indice synthétique de la marche des affaires ne marque donc aucun signe d’amélioration dans le canton pour les mois à venir. Seule une minorité d’entreprises jugent leur carnet de commandes bien rempli. Et une entreprise sur deux estime avoir trop de personnel.

Il faut donc s’attendre à de nouvelles suppressions de postes. Le chômage, dont le taux se situait à 5% à fin avril, devrait aussi poursuivre sa grimpée.

Dernier constat: toutes les branches sont concernées. Mais les secteurs les plus touchés sont ceux des machines et des équipements destinés à l’industrie.

L’horlogerie, elle, a encore des réserves de travail jugées satisfaisantes. /fap

Partager
Link

Galerie photos liée

30.09.2016
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.