Un an avec sursis pour l'ex-employé du CSP

L’employé qui s’était servi dans les caisses du Centre social protestant du canton de Neuchâtel (CSP) écope de 12 mois de peine privative de liberté, avec sursis pendant deux ans. Il a été condamné pour abus de confiance et faux dans les titres par le Tribunal régional du Littoral et du Val-de-Travers.
 
Entre 2005 et 2010, l’assistant social avait encaissé quelque 134'000 francs, selon l’enquête de police, en faisant signer des chèques à ses collègues, qu’il détournait ensuite à son profit.
 
Le condamné devra rembourser 140'000 francs (plus les intérêts) à son ex-employeur, suivant une convention signée en mai par les deux parties. /vco
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.