Les policiers suisses et français main dans la main

Dans la zone frontalière, des policiers neuchâtelois patrouillent en compagnie de gendarmes français. Depuis quelques années, la collaboration s’est accentuée entre les polices des deux pays.
 
Des patrouilles de nationalités mixtes font des contrôles environ une fois par mois dans la région du Locle-Morteau et de Fleurier-Pontarlier. L’objectif de ces patrouilles est de marquer une présence dans la zone frontalière et de maintenir des contacts avec la police française.
 
 
Pas de grand banditisme
 
Contrairement à Genève, il y a peu de cambriolages ou brigandages dans la zone frontalière du canton de Neuchâtel. Mais il y a parfois des malfrats qui commettent des infractions sur sol neuchâtelois et qui tentent de s’enfuir en France. Grâce à l’ouverture des frontières voulue par les accords de Schengen, la collaboration est facilitée entre la police suisse et française, et les policiers neuchâtelois peuvent poursuivre un fuyard même au-delà de la frontière.
 
 
Un canal radio commun ?
 
Des tests ont lieu actuellement à Genève pour mettre sur pied un canal radio commun aux polices suisses et françaises. Si les tests sont concluants, la Police neuchâteloise n’exclut pas de se munir de ce nouveau système. /mvr
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.