Tourisme neuchâtelois fait pression pour sa subvention

Tourisme neuchâtelois estime ne pas avoir les moyens d’assurer ses missions. L’organe de promotion ne touche plus depuis l’année dernière de subventions de l’Etat alors qu’il juge son rôle central pour l’économie. Cinq cent mille francs sont en jeu.
 
Ses responsables (de gauche à droite: Martin Mayoly, Bernard Soguel, Yann Engel, Michel Vuillemin, Laurent Amez-Droz) ont souligné mercredi devant la presse que le travail ne manque pas, surtout depuis l’obtention récente du label UNESCO. Ils craignent qu'un pan de l’économie neuchâteloise soit menacé. Selon leurs chiffres, il s’agit de 4% des emplois du canton avec 3'550 postes de travail. Le secteur d’activité rapporte 23 millions de francs d’impôt et offre 180 places d’apprentissage.
 
Ce sont les députés du Grand Conseil neuchâtelois qui auront le dernier mot la semaine prochaine lors de l’examen du budget 2011. Le débat s’annonce serré puisque la commission de gestion et des finances a voté l’amendement en faveur du crédit par huit voix contre sept. /gwe
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.