Affaire Perlac: acquittement demandé

L’acquittement. C’est ce qu’a réclamé mercredi l’avocat des cinq prévenus de la société Perlac devant le Tribunal de police de Boudry.

Les membres du conseil d’administration de Perlac sont prévenus d’avoir élevé des truites sans l’accord préalable du Canton de Neuchâtel. La ferme piscicole de Chez-le-Bart avait obtenu une concession pour l’élevage de perches et elle n’aurait pas dû y introduire des truites.
 
Mais, selon les cinq prévenus, la confiance entre Perlac et l'Etat a été rompue depuis l'arrivée de l'actuel chef du Département de la gestion du territoire, Fernand Cuche.
 
Et pourtant la société avait besoin de soutien : les perches étaient malades et ne rapportaient aucun bénéfice. Pour des raisons financières le conseil d’administration de Perlac a donc décidé de tenter le coup avec des truites. Les prévenus disent avoir informé tardivement l'Etat afin d'avoir le temps de faire quelques tests.
 
L’avocat des prévenus a indiqué que les truites étaient de la même espèce que celles du lac. Selon lui elles n’ont donc pas pu menacer l’équilibre écologique du milieu, même si 2000 d’entre elles ont réussi à s’échapper de la pisciculture.

Le jugement sera rendu le 2 mars. /mv

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.