Le forcené toujours en fuite

Le forcené de Bienne tient toujours les forces de l’ordre en échec. La Police cantonale bernoise et la cheffe de la sécurité de la ville de Bienne, Barbara Schwickert, ont tenu une conférence de presse vendredi matin.
 
Ils appellent la population à une grande prudence. «Je comprends l’insécurité des habitants» a déclaré Barbara Schwickert. François Gaudi, le chef de la police pour la région Seeland et Jura bernois a réfuté pour sa part l’accusation selon laquelle cette affaire est catastrophique pour l’image de la police. «Le forcené a toujours un coup d’avance», a-t-il expliqué.
 
La police a par ailleurs reconnu qu’elle ne savait pas où se cache l'homme de 67 ans. Il ne devrait toutefois plus se trouver dans le quartier des Tilleuls. Les recherches se poursuivent sur le terrain. Elles se sont dirigées en fin de matinée à Evilard, sur les hauteurs de Bienne mais aucune présence policière n’est plus visible à cet endroit à l’heure actuelle.

Depuis mercredi, le fugitif a tiré à deux reprises sur les forces de l’ordre, toujours la nuit et dans son quartier des Tilleuls. Pour le chef de la police pour le Jura bernois et le Seeland, c’est une des pistes à creuser. /fra

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.