Les magistrats neuchâtelois en colère

Les magistrats neuchâtelois sont en colère contre le Conseil d’Etat. 

L’exécutif a présenté jeudi  matin son projet de réorganisation de la justice neuchâteloise. Ce projet est rendu nécessaire par la révision de la législation au niveau fédéral.

Concrètement, dès le 1er janvier 2011, les actuels tribunaux de district céderont la place à un tribunal d'instance unique pour le canton de Neuchâtel. Le Ministère public sera par ailleurs renforcé, à la suite de la disparition de la fonction de juge d'instruction dans la législation fédérale. Ces deux autorités devraient s’implanter à La Chaux-de-Fonds dans un hôtel judiciaire, qui sera créé dans le quartier de la Gare.

 
Surcharge de travail
 
Cette nouvelle organisation va engendrer une surcharge de travail pour les magistrats qui avaient demandé une augmentation de leurs effectifs au moment de la consultation. Ils n’ont pas été entendus, puisque le Conseil d’Etat a décidé de conserver la dotation actuelle.
 
Pour les magistrats, ce statu quo va entraîner la paralysie de la justice neuchâteloise, déjà surchargés de travail. Ils espèrent se faire entendre par les députés du Grand Conseil qui se prononceront sur ce projet d’ici la fin de l’année.

Pour affiner les études en cours, le Conseil d'Etat sollicite auprès du Grand Conseil un crédit d’engagement d’un million 660'000 francs. /cre-fap

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.