Rebondissement dans l'affaire Ulysse

Coup de théâtre en fin de matinée au Tribunal pénal économique de Neuchâtel.

Le patron de l'entreprise de polissage Miranda a affirmé que l'horloger Jean-Pierre Jaquet aurait tenté ces deniers jours d'influencer les témoignages devant le tribunal à propos du recel du butin du casse chez RSM. L'horloger l’aurait contacté pour qu'il déclare au tribunal que les 60 kilos d'or et la dizaine de kilos de platine dérobés chez RSM n'avaient pas abouti chez lui.

L'organisateur du braquage a confirmé ce témoignage.

Ces révélations ont fait perdre à l'horloger son calme olympien. Jean-Pierre Jaquet s'en est pris directement au patron de Miranda dans la salle d'audience. Il lui a reproché de dire «n'importe quoi» pour se dédouaner de délits où le patron polisseur aurait joué les premiers rôles.

L'audience vient de reprendre. /sm

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.