La H20 et le Transrun concurrents

La H20 et le Transrun ne sont pas complémentaires, ils sont clairement concurrents: c’est la conclusion du travail de mémoire d'une étudiante de l'Institut des hautes études en administration publique (IDHEAP).
 
L’argument de la complémentarité est politique et vise à percevoir des subventions fédérales pour la H20, estime l’auteure de l’étude. Selon elle, une route de contournement risque de favoriser la voiture aux dépends du train.
 
L'Association transports et environnement (ATE), qui fait opposition au projet routier, se réjouit qu’un avis d’expert conforte sa position. L’ATE souligne qu'aucune expertise n'a été mandatée par les autorités qui ont jugé ces projets complémentaires. L’ATE demande que le canton de Neuchâtel, qui n’a pas les moyens selon elle de financer les deux projets, donne la priorité au Transrun.
 
Chef du Département de la gestion du territoire, Claude Nicati n’en démord pas: les deux projets se complètent, à condition que les villes du Locle et de La Chaux-de-Fonds mettent en place des mesures accompagnatrices.
 
Quant à l’argument financier, Claude Nicati le rejette en rappelant que la H20 deviendra probablement propriété de la Confédération dès 2014.
 
Le Grand Conseil neuchâtelois se prononcera bientôt, probablement en août, sur deux crédits supplémentaires pour la H20, d’un montant total qui approche les 9 millions de francs. /vco
Partager
Link

Galerie photos liée

23.09.2012
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.